Toujours du Safran dans le boudoir

Toujours l'univers poluédique d'une Trollette